Ethique et education: l’enseignement, une profession de l’humain

  • Mireille Cifali Université de Genève Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation
Palavras-chave: Métiers de l’humain, Le négatif en éducation, Le récit en formation d’enseignants, Parole éducative, Psychanalyse et éducation.

Resumo

Depuis de nombreuses années, j’introduis des étudiants aux dimensions relationnelles et affectives des « métiers de l’humain », c’est-à-dire des métiers de la relation, où se rencontrent un professionnel et celles et ceux qui sont en nécessité d’apprendre, de grandir ou de guérir. Une rencontre parfois difficile, où il s’agit pour l’un de permettre à l’autre de dépasser l’épreuve présente sans pouvoir faire à sa place ; où existe de part et d’autre de la souffrance, de l’impuissance, de la colère, des stratégies de fuite, et même de la violence, l’autre échappant à notre vouloir malgré nos intentions. (…) Je souhaite partager avec vous quelques-uns de ces moments d’action professionnelle où nous sommes confrontés à des questions telles que : « que faire ? », « que dire ? », « comment dire ou nous taire, comment faire ou nous abstenir ? », « quel est le juste ? », « quel est le mieux ou le moins pire ? », « quelles sont les conséquences de nos actes ? », « quelles limites à notre action ? », « quelles responsabilités ? », « quels choix ? » … (…) Je vais partager avec vous quelques-uns de ces moments sur lesquels, avec les étudiants, nous revenons pour cerner nos responsabilités et saisir comment, face à l’indécidable, aux incertitudes, aux dilemmes, il nous faut décider, trancher. Nous allons ainsi visiter ce qui relève dans l’action professionnelle de l’impuissance, du négatif, des sentiments, des valeurs et de la force d’une pensée sensible.
Publicado
2012-12-28
Secção
Número 21 - Ética e educação